Acoustique Enseignement et Maison de l’Enfance

Éduquer, c’est conduire hors des sentiers battus de l’inculture, quelle qu’elle soit. Et cette éducation ne peut se faire adéquatement quand il y a des nuisances. L’une des plus grandes nuisances que l’on rencontre dans les milieux de l’éducation et des maisons de l’enfance est la nuisance sonore. Et cette nuisance est un obstacle à une expérience éducative optimale. Voilà pourquoi les écoles et les universités ainsi que les maisons d’enfance doivent être construits de façon à minimiser l’impact, non seulement de bruit extérieur, mais aussi et surtout celui du bruit intérieur. Et cet objectif ne peut être atteint que par le biais d’une solution acoustique. Zoom sur la place que doit occuper l’acoustique dans les lieux dédiés à l’éducation scolaire.

L’acoustique, une affaire de santé avant tout

En quête d’une meilleure solution acoustique dans votre établissement scolaire ? Contactez-nous. En effet, le bruit nuit à l’ouïe, mais il est aussi un grand facteur de stress. Pour éviter qu’il ne nuise dans les milieux de l’éducation, il faut que les bâtiments soient conçus ou aménagés en adoptant des solutions acoustiques, de façon à amenuiser les nuisances sonores.

Protéger les bâtiments du bruit aérien

Pour éviter toute pression acoustique, il convient de limiter dès le plan masse, l’exposition des bâtiments aux bruits aériens extérieurs. Si cela n’a pu se faire dès l’implantation des bâtiments, on veillera à optimiser la distribution des espaces intérieurs. Donc, les lieux de repos, ainsi que ceux où les cours sont dispensés et les lieux où se tiennent les réunions seront éloignés des espaces extérieurs bruyants comme les voies de circulation et les espaces récréatifs. Les vitres et les fenêtres ont un rôle fort à jouer en matière de solution acoustique. Voilà pourquoi il faut aussi que les transmissions de nuisances sonores par les façades soient amoindries par l’utilisation de matériaux à haute impédance acoustique ou par une insonorisation.

Faire un isolement aérien entre les locaux

Il ne suffit pas d’éviter la propagation des nuisances sonores de l’extérieur vers les bâtiments. Il faut également que soit mise en place une solution acoustique afin que les écoles et tous les lieux de l’éducation en général puissent être des cadres adéquats adaptés à une expérience éducative optimale. Et cette isolation se doit de respecter les réglementations sur la lutte contre les nuisances sonores, qui peuvent aussi provenir d’une classe bruyante. On pourra user ici de matériaux qui ont une grande capacité d’absorption acoustique. Mais il est aussi essentiel, pour limiter la pollution acoustique, d’éviter les ouvertures trop proches entre locaux différents. Des solutions doivent aussi être envisagées pour réduire au cas échéant les transmissions parasites comme le bruit des systèmes de ventilation et autres. Ici également, le recours à l’insonorisation est souhaité.

 

Mettre en place un isolement convenable contre les bruits de choc

Si les deux nécessités d’isolation précédentes sont surtout valables pour les lieux de repos, les salles de classe, l’administration, les salles de réunion et tous les lieux qui y sont assimilés, la présente vaut essentiellement pour les lieux à haute pression acoustique comme les cantines scolaires. Pour venir à bout de la pollution sonore dans le domaine de la restauration scolaire, le recours à un architecte acousticien est bénéfique.

Comme la lutte contre le bruit dans une salle de classe bruyante, l’isolation des cantines scolaires vise un but : combattre le bruit intérieur. Ce bruit généré par les conversations et les autres bruits parasites comme le bruit des chaises qu’on tire ou le choc des couverts dans les assiettes va grandissant au fur et à mesure que la cantine se remplit jusqu’à devenir un véritable brouhaha. Pour favoriser l’entente et la sociabilité, la meilleure solution acoustique est souvent d’ajuster la durée de réverbération. Avant cette correction acoustique, un diagnostic sera fait par un professionnel qui réalisera différentes mesures sonores. Ensuite, il proposera des solutions pour agir tant sur l’origine du bruit que sur les surfaces susceptibles de le réfléchir.